Search for content, post, videos

À la conquête de l’or !

Un début d’après-midi pas comme les autres dans le terminal 3 de l’aéroport de Paris Roissy-Charles de Gaulle ce lundi 19 août 2019, où 44 jeunes s’envolent à destination de Kazan. Ils et elles arborent fièrement les mêmes couleurs, celles de l’Équipe de France des Métiers.

Juste avant l’embarquement et sous les applaudissements des passagers, elle fait résonner la Marseillaise d’une même voix. C’est cette même voix que le magazine Parcours BTP vous invite à suivre et à encourager tout au long d’une semaine qui vous fera vivre au rythme de la WorldSkills Competition Kazan 2019. Des épreuves ! Du suspens ! Des héros !… Et des champions partis à la conquête de l’or !

 

 

 

La crème au Kremlin

Une cohorte de bus appareillés devant le WorldSkills Village pour près de 1 600 jeunes, parés pour une découverte de Kazan, la ville hôte de la WorldSkills Competition. Les départs s’égrènent sous un soleil radieux, avec à leur bord les candidats de plus de 60 pays. Kazan s’offre à eux sous son meilleur jour.

 

L’Équipe de France des Métiers est au grand complet, attentive aux commentaires de Veronica, la guide francophone de cet après-midi touristique. L’ambiance est joyeuse et détendue, pour découvrir les surprenants contrastes de la capitale du Tatarstan. Vlad Croitoru, candidat en carrelage, Mathilde Mortier, candidate en peinture et décoration, et Valentin Riobé, candidat en installation électrique, savourent cette balade au cœur de Kazan, au cœur de l’Équipe de France des Métiers.

Équipe de France des Métiers 2019

 

 

Worldskills Competition 2023 :
la France et le Japon en lice pour accueillir la finale internationale

La France va-t-elle accueillir pour la deuxième fois à Lyon la plus grande compétition des métiers au monde ? Après la Chine (Shanghai) en 2021, quel pays en 2023 ? Face au Japon, également en lice, la bataille est intense.

 

Après avoir accueilli la compétition internationale en 1995, Lyon s’est révélée le choix de l’efficacité. Doté d’un rayonnement international, d’une zone d’attractivité économique majeure et d’une solide expérience dans l’organisation de grands événements, la capitale des Gaules ne manque pas d’atouts.
Quant au Japon, il a déjà accueilli trois fois la finale internationale : en 1970 (Tokyo), 1985 (Osaka) et 2007 (Shizuoka). Il porte aujourd’hui la candidature de la préfecture d’Aichi dont Nagoya, quatrième ville du pays, est la capitale. Située au cœur du Japon central, c’est l’une des principales zones économiques et industrielles, berceau de Toyota.

L’annonce finale sera faite aujourd’hui, après le grand oral, à l’issue de l’assemblée générale de Worldskills International.