Construction blueprint

Alliance Sectorielle 2019-2022 pour les compétences Erasmus+

En octobre 2017,  la  Commission européenne a publié un appel à projets Erasmus+ portant sur les « alliances sectorielles pour les compétences », dont l’objectif est de « rapprocher les aspects de l’offre et de la demande en compétences, au niveau du marché du travail, en vue d’améliorer l’employabilité et de lutter contre les pénuries de compétences » (site de l’Agence Erasmus+ France). En 2018, la branche du BTP a été considérée comme l’une des six branches prioritaires pour accéder à des fonds européens destinés au développement de la formation professionnelle et cette même année, la Fundación Laboral de la Construcción (FLC), organisme espagnol membre du réseau européen REFORME, a été missionnée en tant qu’opérateur technique par la FIEC (Fédération Internationale des Entrepreneurs du BTP) afin d’élaborer une réponse à cet appel à projets. Sa proposition a été retenue par la Commission Européenne qui a accepté de cofinancer le projet Construction Blueprint à hauteur de 4 millions d’euros sur 4 ans (2019-2022) pour l’ensemble des 24 organismes partenaires issus de 12 pays européens.

Ce projet transnational, piloté conjointement par la FLC et la FIEC, regroupe des fédérations professionnelles (telles que la FFB), des syndicats et des réseaux de la formation professionnelle du bâtiment (tels que le CCCA-BTP). La subvention accordée aux partenaires est destinée aux productions dites « intellectuelles », telles que l’ingénierie de la formation, l’observation des évolutions des métiers et des formations, la communication et la promotion de formations.

Objectifs

• Identifier les besoins en compétences de demain pour les secteurs du BTP au niveau transnational ;

• Créer un observatoire aux dimensions nationales et transnationales pour une meilleure identification des attentes des entreprises par métier et par fonction, afin d’améliorer le développement des activités de formation correspondantes ;

• Augmenter la réactivité de conception de projets de formation répondant aux attentes du monde économique, aux évolutions environnementales et technologiques et à celles des ressources humaines ;

• Renforcer le tutorat en entreprise avec un meilleur accompagnement des maîtres d’apprentissage, dans un esprit de partenariat entre les entreprises et les centres de formation.

Partenaires

Équipe transnationale CONSTRUCTION BLUEPRINT

• Organisations sectorielles européennes : FIEC, EBC (Confédération Européenne des Travailleurs du BTP) et l’EFBWW (Fédération Européenne des Travailleurs du BTP et du bois).

• Représentants sectoriels nationaux : CNC (Espagne), Confédération Construction (Belgique), FFB (France), PEDMEDE (Grèce), ZDB et BFW-NRW (Allemagne), ANCE (Italie), LSE (Lituanie), CCIS (Slovénie) et Budowlani (Pologne).

•Réseaux de la formation professionnelle du bâtiment : IFAPME (Belgique), Sataedu (Finlande), CCCA-BTP (France), AKMI (Grèce), BZB et Bauindustrie (Allemagne), Formedil (Italie), VSRC (Lituanie), CENFIC (Portugal), SCKR (Slovénie) et LIT (Irlande).

Le projet CONSTRUCTION BLUEPRINT est déployé en impliquant tous les principaux acteurs de la formation professionnelle du secteur. Des collaborations régionales, nationales et transnationales seront créées dans le cadre de cette Alliance Sectorielle pour construire et promouvoir une stratégie européenne durable de compétences, déclinable en objectifs nationaux.

Dans le cadre du projet, deux organismes, L’IFAPME (Belgique) et le CCCA-BTP (France) sont chargés de copiloter la phase 4 portant sur la création d’un observatoire transnational des besoins en compétences dans le secteur du BTP, qui a pour vocation d’anticiper les besoins tant au niveau national que régional, en s’appuyant, entre autres sur des Big Data.

Cet observatoire se placerait en complémentarité de l’Observatoire Européen du Secteur du BTP (ECSO), qui réalise régulièrement des analyses nationales comparatives de l’évolution du secteur du BTP dans les 28 pays de l’Union européenne. Les décideurs politiques et acteurs européens du secteur disposent ainsi d’une information complète et cohérente sur l’évolution des conditions du marché et des cadres politiques européens et nationaux. Le site de l’ECSO est accessible en suivant le lien : https://ec.europa.eu/growth/sectors/construction/observatory_en.

L’observatoire des compétences à construire devra donc s’appuyer sur l’Observatoire Européen du Secteur du BTP (ECSO) existant afin d’y apporter une valeur complémentaire.