Modularisation des formations : pionnier dans la démarche, le CCCA-BTP clôture ses travaux avec succès

Modularisation des formations : pionnier dans la démarche, le CCCA-BTP clôture ses travaux avec succès

21 novembre 2020 – Début novembre, le CCCA-BTP a organisé un séminaire de clôture des travaux de modularisation des formations mené depuis deux ans auprès des CFA du BTP à gouvernance paritaire. Le CCCA-BTP a apporté son expertise pédagogique et un accompagnement étroit sur le terrain, pour modulariser près de 60 formations du BTP. Une expérience pionnière, inédite et innovante, qui répond à la nécessité d’accueillir divers profils d’apprenants, mais également de mettre en place l’individualisation des parcours de formation.

Les 3, 4 et 5 novembre 2020, le CCCA BTP a organisé un séminaire de clôture 100 % à distance, sur le chantier majeur de la modularisation des formations pour les CFA du BTP à gouvernance paritaire, commencé il y a deux ans et demi.

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, en introduisant l’individualisation des parcours de formation, a fait de la modularisation un enjeu prioritaire. Cette démarche vise à concevoir un cursus de formation à partir de « morceaux de métiers » et non plus à partir d’un découpage disciplinaire. Fondée sur des situations professionnelles et développée dans une logique d’acquisition de compétences, la modularisation permet ainsi de proposer des parcours de formation souples et adaptés, en fonction des acquis et des besoins de l’apprenant en formation initiale ou d’un stagiaire en formation continue.

Dans le cadre de son plan stratégique Transform’BTP 2017-2020, le CCCA BTP a anticipé les grandes orientations de la réforme professionnelle en replaçant les besoins en compétences des entreprises et les attentes des jeunes au cœur de l’action des CFA du BTP. La modularisation des certifications s’impose comme un levier important pour individualiser et sécuriser les parcours de formation des apprentis et permettre aux centres de formation de se différencier dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

" Vous clôturez un travail qui a débuté en mars 2018 lors d’un regroupement national des managers de CFA du BTP à gouvernance paritaire, où la modularisation des formations était apparue comme un élément stratégique pour les CFA. Depuis, un important travail a été réalisé et a engagé une transformation de fond des CFA du BTP. Le CCCA-BTP et les CFA du BTP sont les seuls à avoir réussi la modularisation des formations avec cette ampleur. 80 % des diplômes du BTP sont d’ores et déjà modularisés, grâce à l’implication de 200 personnes sur le terrain. Ainsi, grâce à la modularisation, les CFA du BTP à gouvernance paritaire se dotent d’un avantage concurrentiel, avec une approche pédagogique plus efficace et une commercialisation de l’offre de formation plus efficiente vers les jeunes et vers les entreprises."

Éric Routier, président du CCCA-BTP, lors du séminaire de clôture consacré à la modularisation des formations.

Une stratégie ambitieuse et méthodique inspirée du terrain

Dès septembre 2018, le CCCA-BTP a mis en place une méthode « formation-action »,  qui a conduit à la création et à l’accompagnement de neuf groupes inter-régionaux et multidisciplinaires d’une dizaine de personnes (équipe de direction de CFA, formateurs de l’enseignement professionnel et général, responsables de Centre de ressources et d’aide à la formation -CRAF-, responsable pédagogique), pour expérimenter la modularisation de neuf diplômes et titres professionnels : CAP Monteur en installations thermiques, bac professionnel Technicien menuisier agenceur, mention complémentaire Zinguerie, brevets professionnels Électricien, Maçon et Métallier, titres professionnels Technicien de maintenance d’équipements de confort climatique et Façadier peintre, BTS Travaux publics.

L’ensemble des travaux a été présenté à l’occasion d’un séminaire organisé le 23 mai 2019 par le CCCA BTP : chaque représentant de groupe a présenté le parcours modularisé pour chaque diplôme, une évaluation par module, une formalisation de la méthode de travail pour concevoir une stratégie modulaire et une présentation structurée en vue de la diffusion dans d’autres CFA du BTP. Fort de cette expérimentation réussie, le CCCA BTP a engagé, en septembre 2019, une deuxième phase pour intensifier le processus de modularisation avec 55 nouvelles certifications et en désignant 15 référents régionaux « modularisation ».

« La modularisation n’est pas un concept récent, il y a eu des expérimentations dans des réseaux de formation, comme l’AFPA ou les GRETA. Le CCCA-BTP s’est informé sur ces exemples qui n’ont pas toujours été très probants. Face à ce constat, dès le départ, notre volonté a consisté à impliquer les équipes terrain, pour qu’elles s’emparent des enjeux et qu’elles saisissent l’intérêt de la modularisation, plutôt que d’imposer un processus d’action qui viennent d’en haut. L’expérimentation que nous avons engagée avec neuf certifications a permis de faire émerger des ambassadeurs de la modularisation en région. Un noyau s’est construit et l’ensemble a mûri petit à petit, pour aboutir à ce résultat solide et efficace. Les 15 référents régionaux ont animé des équipes projets composés de collaborateurs ayant participé à la phase d’expérimentation, pour garantir l’appropriation de la méthode par les équipes de tous les CFA concernés. Le CCCA-BTP a apporté son appui et son expertise en accompagnant les référents dans leur organisation et le suivi des équipes projets. Nous avons opté pour une stratégie qui a permis de faire avancer toutes les équipes en même temps, en les rassurant et en levant les freins au fur et à mesure qu’ils se présentaient. Dans ce nouvel environnement concurrentiel de la formation professionnelle, il était important d’être à l’initiative du changement, pour éviter qu’il soit mené à marche forcée. En prenant les devants, le CCCA-BTP et les CFA du BTP ont pris le temps de mûrir et de construire ces formations modularisées. »

Christelle Soulard, responsable du pôle Certifications du CCCA-BTP et pilote du projet modularisation des formations.

Tout ce travail d’équipe a permis de modulariser 29 certifications : neuf CAP, huit BP, quatre bac professionnels, six BTS, une mention complémentaire, quatre titres professionnels. Une trentaine vont l’êtreS prochainement. Au total d’ici à la fin de l’année 2020, ce sont 56 formations qui seront modularisées.

« Le CCCA BTP, en impulsant un volontarisme et une méthode a créé un écosystème favorable. »

« La modularisation n’est pas un concept générique qu’on adapterait à toute la formation professionnelle, c’est au contraire une démarche qui s’applique à une formation dans un contexte d’établissement, en tenant compte des réalités du territoire. Il faut, à chaque fois, déterminer une méthode pour chaque formation à modulariser, en mettant sur pied une équipe et en définissant des éléments de cadrage très clairs. Ainsi, le CCCA-BTP, en impulsant un volontarisme et une démarche, relayée par une implication des équipes de direction des CFA du BTP et des équipes projets a créé un écosystème favorable, qui a débouché sur une démarche globale, progressive et massive de la modularisation d’une soixantaine de formations en deux ans. Ce travail important de modularisation des formations engagé par le CCCA-BTP a pu se faire grâce à la conjonction de plusieurs facteurs : une réflexion sur l’adaptation des formations, la création d’outils numériques pour faciliter la multimodalité des parcours et l’individualisation des parcours et l’accompagnement des équipes sur le terrain. »

Jean-François Dauba, consultant formateur au cabinet IP2A, missionné par le CCCA-BTP pour accompagner les CFA du BTP à la mise en œuvre de formations modularisées.

« Les entreprises embaucheront-elles les personnes ayant un diplôme ou des compétences liées à un poste ? »

Prendre de la hauteur, réfléchir aux enjeux stratégiques de la modularisation et de l’individualisation pour un CFA, tel était l’enjeu du séminaire Modularisation organisé par le CCCA-BTP, abordé lors d’une conférence plénière sur le thème « Des contraintes des réformes de la formation professionnelle aux opportunités de sécurisation des parcours individualisés », animée Stéphane Vince, chef du département Recherche et développement, Digitalisation et Innovation pédagogique au sein de l’académie de Toulouse, spécialiste reconnu de la modularisation et de l’individualisation des parcours depuis une vingtaine d’année.

« La modularisation, avec l’individualisation des parcours, est un vrai levier de développement pour les CFA face à la concurrence, en se distinguant par une offre de formation diversifiée. La loi de 2018, en redéfinissant la notion d’action de formation comme d’un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel, pose un enjeu de taille : En France, la culture du diplôme est très ancrée, par rapport à d’autres pays, mais avec l’apparition dans la loi de la notion de « blocs de compétences », est-ce que les employeurs d’ici deux à trois ans seront toujours dans la logique « J’ai besoin d’une personne ayant un CAP ou un BP », ou « Est-ce que j’embauche quelqu’un qui a les blocs de compétence requis et correspondant à ma fiche de poste ». Les entreprises souhaiteront-elles des personnes ayant un diplôme ou des compétences liées à un poste ? Cette transformation engendrée par la modularisation entraîne un changement de paradigme. Ce sont de vrais enjeux, et nous sommes qu’au début de l‘aventure ».

Stéphane Vince