Search for content, post, videos

Lancement du projet RENOVALT : une formation professionnelle transfrontalière pour la région Grand Est

04 février 2019 – L’association régionale BTP CFA GRAND EST (qui gère 6 CFA et 1 institut universitaire) participait au lancement du projet RENOVALT le 31 janvier 2019 dernier en présence des représentants compétents du projet, du Président de la Région Grand Est, Jean Rottner et du Vice-président du Gouvernement wallon, également Ministre de l’Économie, de l’Industrie, de la Recherche, de l’Innovation, du Numérique, de l’Emploi et de la Formation, Pierre-Yves Jeholet.

Le projet RENOVALT s’inscrit jusqu’en octobre 2021, dans les défis de compétences transfrontalières en rénovation énergétique à relever par les territoires Région Champagne-Ardenne, provinces de Namur et de Luxembourg. Dans un contexte où l’offre de formation liée à la rénovation énergétique y est insuffisante et ne répond pas aux attentes des professionnels, le projet a pour objectif d’y développer une offre intégrée de formation transfrontalière en alternance et en continue liée à la rénovation énergétique du bâtiment. Et ainsi apporter une réponse au marché de l’emploi transfrontalier.

L’objectif général du projet est de soutenir la dynamique du secteur de la construction sur le marché de la rénovation énergétique, en s’appuyant sur un partenariat transfrontalier, public/privé (fédérations professionnelles, entreprises du secteur, CFA, centres de recherche) qui permet de travailler en croisant les expertises pour proposer une offre de formation qualifiée et répondant aux attentes en besoins de compétences à haute valeur ajoutée des entreprises françaises et belges du bâtiment.

En savoir plus sur ce programme

Une plus-value transfrontalière pour les entreprises du bâtiment

La plus-value apportée par le projet réside dans la disponibilité des travailleurs qui pourront être engagés des deux côtés de la frontière. En effet, par son approche transfrontalière, le projet permettra d’accroître l’employabilité des travailleurs transfrontaliers par la création de nouveaux parcours de formation transfrontaliers en alternance, ainsi que la mobilité des entreprises qui pourront se positionner sur le marché transfrontalier de la zone déterminée grâce au développement d’une nouvelle offre de formation continue et à l’édition de guides techniques transfrontaliers. Parmi les plus-values du projet :

  • L’augmentation de l’expertise transfrontalière des partenaires en matière de formations liées à la rénovation énergétique grâce à la mise en place d’un benchmarking transfrontalier soutenu par des experts du domaine et des entreprises ;
  • L’innovation sur le processus de formation par la co-organisation de parcours de formation en transfrontaliers, le développement et la mutualisation des ressources entre opérateurs ;
  • L’amélioration de la mobilité transfrontalière des apprenants et des travailleurs du secteur de la construction grâce à une offre de formation en cohérence avec les besoins économiques constatés sur le périmètre du projet ;

Objectifs du projet

Plus particulièrement, le projet s’est fixé comme objectifs :

  • Le développement d’outils techniques et pédagogiques transfrontaliers pour les professionnels et les opérateurs de formation en alternance ;
  • L’organisation d’une offre de formations conjointes sur la thématique de la rénovation énergétique ;
  • L’accompagnement en transfrontalier des publics cibles (apprenants, travailleurs, entreprises) ;
  • La reconnaissance transfrontalière des compétences acquises ;
  • La création d’une convention de partenariat transfrontalier entre opérateurs de formation en alternance et fédérations professionnelles afin de pérenniser les actions du projet.

Ces différentes actions assureront une meilleure intégration des travailleurs sur les marchés de l’emploi tout en augmentant leur mobilité sur la zone du projet, tant en entreprise qu’en centre de formation.

Des partenariats publics/privés multi-acteurs

Conscient des enjeux environnementaux et de la difficulté pour les entreprises de la zone transfrontalière de trouver des professionnels de la performance énergétique formés et compétents, le partenariat proposé vise à apporter une réponse au marché de l’emploi transfrontalier de la rénovation énergétique des bâtiments.

Les partenaires de ce projet sont des acteurs majeurs dans le développement du secteur de la construction (opérateurs de formation et d’éducation, fédérations professionnelles du secteur de la construction, centres d’expertise, CCCA-BTP). Ce partenariat permet :

  • de créer plus rapidement des ponts entre la formation et les besoins réels des entreprises dans le respect des exigences techniques et règlementaires de chaque région.
  • d’informer et de répondre rapidement aux demandes des entreprises du secteur.

L’implication des branches professionnelles et sectorielle (CCW, FFB Grand Est, CAP 2020, Constructiv, CCCA-BTP) assurera, d’une part, la mobilisation des entreprises françaises et wallonnes dans les activités du projet et d’autre part, la détection des nouvelles compétences professionnelles non couvertes par l’offre de formation en alternance sur la zone du projet.

L’expertise de CAP 2020 et de l’ARCAD en matière de veille et d’identification d’innovations, permettra au partenariat l’analyse transfrontalière des évolutions techniques et règlementaires dans le domaine de la rénovation énergétique.

La mobilisation des opérateurs de formation en alternance (IFAPME, BTP-CFA Champagne-Ardenne, CCCA-BTP) permettra de structurer une offre de formation concertée tout en favorisant l’accompagnement des publics cibles en transfrontalier.

Enfin, l’implication des organisations professionnelles et paritaires oeuvrant au développement de la formation aux métiers de la construction sur les territoires nationaux (Construtiv, CCCA-BTP) permettra la diffusion des résultats du projet vers d’autres initiatives portées au sein du territoire et à l’extérieur de celui-ci.

 

Crédits photos : BTP CFA Grand Est