Search for content, post, videos

Une finale géniale pour « Les Génies de la construction ! »

Pour la finale nationale de la 15e édition des Génies de la construction le 4 juin 2019, dix-neuf équipes sélectionnées ont présenté lors d’un « grand oral » leurs projets de construction ou d’aménagement, à la fois variés et ingénieux.

Clap de fin pour la 15e édition des « Génies de la Construction ! », qui s’est déroulée le 4 juin à Paris. Dix-neuf projets ont été présentés dans quatre catégories (collège, pro, lycée, sup), lors de cette finale. Ce concours permet à des élèves et étudiants, encadrés par leurs professeurs, de concevoir un projet de construction ou d’aménagement en tenant compte des enjeux environnementaux et numériques. Au total, 164 dossiers ont été déposés pour cette 15e édition, avec plus de 3 200 jeunes qui ont participé.

« Les Génies de la construction ! » permettent à tous ses participants de découvrir l’univers du BTP, un secteur innovant et riche de la diversité de ses métiers. C’est une formidable ouverture »,
Patrick Pezzino, conseiller formation au CCCA-BTP, partenaire de l’événement.

 

 

Un concours qui permet aux jeunes de prendre confiance en eux

Les dix-neuf équipes sélectionnées ont défendu leur projet devant un jury lors du « grand oral » : neuf dans la catégorie Collège, six dans la catégorie Lycée, deux dans la catégorie Pro et deux dans la catégorie Sup. Ces projets ont été préalablement distingués lors de sélections académiques et inter-académiques.

« J’ai été admirative de voir ces jeunes présenter leurs réalisations avec aisance, très experts de leur sujet. Ils n’ont pas hésité à aller dans les détails, à expérimenter des techniques, à chercher des partenariats… »
Béatrice Dufour, chef d’entreprise en plâtrerie, peinture et décoration et staff, en Franche-Comté, membre du jury dans la catégorie Collège.

Concevoir un éco-quartier, un centre pour migrants et personnes en difficultés, des logements modulables et réversibles, un poulailler avec des matériaux biosourcés, l’amphithéâtre d’une université, ou encore réhabiliter une bâtisse du XIIIe siècle en maison passive… Les projets très variés ont été appréciés pour leur créativité, leur faisabilité et l’interdisciplinarité, ainsi que sur leur capacité à se transposer sous une forme réalisable pour être appliqués concrètement.

« Au-delà du projet présenté, c’est touchant de voir ces jeunes prendre la parole, se confronter à un jury. Ce concours permet aux jeunes de prendre confiance en eux, d’être acteur de leur destin et de se passionner pour le BTP, un secteur qu’ils connaissaient mal. Certains ont même trouvé leur chemin professionnel en choisissant l’apprentissage pour se former »,
Ludovic Bidois, délégué général adjoint à ASCO TP, membre du jury.

 

Témoignages…

Catégorie Collège

Collège Julien Joseph Souhait (Saint-Dié-des-Vosges, 88), classe de 3e
Projet : Réalisation de la Nef
Sarah, Océane, Juliette

« Notre professeur de technologie nous a proposés de reproduire l’école de musique de Saint-Dié, La Nef, un ancien bâtiment qui a été réhabilité. Ce projet nous a beaucoup plu car certains d’entre nous jouent d’un instrument. »

« Toute notre classe de 3e a été mobilisée. Les plus investis se voyaient en dehors des cours pour réaliser la maquette. Ce travail nous a permis de découvrir ce qu’implique la gestion d’un projet dans son intégralité. Il y avait beaucoup de sous-groupes de travail, cela nous a obligés à nous coordonner et à bien répartir les tâches. Nous avons appris à planifier toutes les étapes d’un chantier et à respecter un planning. Cette expérience a été une ouverture culturelle, et nous a permis de découvrir de nouveaux métiers. »

 

Catégorie Pro

Collège Jules Grévy (Poligny, 39) – 3e
Projet : Éco-construction – Fabrication d’un poulailler
Floriane, Kelly, Axel

« En construisant ce poulailler, nous souhaitions réduire les déchets de la cantine de notre collège et améliorer le tri sélectif. Nous étions huit à travailler sur ce projet. Ce chantier a été l’occasion pour nous d’expérimenter différents matériaux pour la construction des murs. Au début de l’aventure, nous pensions être seuls et à force d’en parler, les entreprises sont naturellement venues vers nous, elles trouvaient l’idée intéressante… Elles nous ont fourni le béton de chanvre et le bois pour le gros œuvre. Avec ce poulailler, nous laissons une empreinte durable dans notre collège. Cette expérience passionnante nous a quasi tous incités à choir un métier du BTP et à nous orienter dans la voie de l’apprentissage BTP. »

 

Catégorie Lycée

Lycée Jean Moulin (Angers 49) – Classe de terminale
Projet : Centre d’accueil pour réfugiés et personnes en difficultés
Maël, Alizé, Charlie, Maxime, Jules

« Accéder à cette finale est une grande fierté. Nous avons beaucoup travaillé pour y parvenir. L’idée de ce centre d’accueil est venue du besoin à Angers de créer un centre permettant à des personnes précaires de se réinsérer dignement. Tout est basé sur l’entraide, comme la création d’un potager utile pour la cantine. Il permet aux occupants d’être logés en échange de services comme le maraîchage. »

« Nous avons été surpris par la quantité de normes nécessaires pour construire un tel bâtiment. Nous avons découvert des métiers comme celui d’économiste de la construction, une personne de notre groupe va d’ailleurs poursuivre sa formation en BTS en septembre. Nous souhaitons défendre ce projet dans des conférences, auprès de professionnels et pourquoi pas prendre un rendez-vous avec le maire d’Angers ! »

 

Catégorie Lycée

Lycée Eugène Livet (Nantes, 44) – Terminale STI2D
Projet : Contournement d’Orvault, franchissement de la vallée du Cens
Léo, Jules, Dorian

« Nous avons travaillé sur un projet concret : le contournement d’Orvault voté par notre métropole. Nous étions trois. On s’est réparti les rôles. On avait l’habitude de travailler sur des bâtiments, mais c’est très intéressant de s’occuper d’un ouvrage d’art. Ce concours nous a permis de découvrir l’univers des travaux publics. Ce projet nous a confortés dans nos choix professionnels. C’est une expérience enrichissante, ça nous oblige à s’exprimer en public devant des professionnels, cela nous a apporté de la confiance en soi. »

 

Catégorie Sup

IUT de Bordeaux (Gradignan, 33) – DUT Génie Civil
Projet : Création d’un amphithéâtre
Jean-Dominique, Tom, Paul, Tony, Romain, Enzo, Léo, Alan, Benjamin.

« Nous étions une équipe de neuf pour travailler sur notre projet. Mais au départ, il y avait quatre équipes pour participer aux Génies de la Construction !. Chacune travaillait sur une problématique d’un bâtiment mis à disposition par l’université de Bordeaux. Il a fallu faire une sélection, mais nos professeurs, devant la qualité des quatre projets, ont décidé de rassembler les quatre équipes en une. Il a fallu unir nos forces pour créer un fil conducteur et une cohérence entre travaux qui étaient différents. On a poussé nos limites pour préparer ce concours. »

« Nous étions dans une phase avant-projet, on a pu innover, se faire plaisir sans se préoccuper des coûts, tout en appliquant ce que nous avons appris en DUT. Surtout, ce travail nous a permis de découvrir la maquette numérique avec le BIM. On l’a exploré une semaine en cours, mais on l’a vraiment mis en pratique pendant cinq mois pour ce concours. Cela nous a permis d’acquérir des connaissances sur le maniement des logiciels. C’est une expérience riche et unique que nous pourrons valoriser. Sur un CV, c’est un élément qui peut faire la différence. »

 

Palmarès du concours « les Génies de la Construction » 2019

Communiqué de presse