Projet « Construction Blueprint » : un bilan à mi-parcours

Projet « Construction Blueprint » : un bilan à mi-parcours

21 décembre 2020 – En 2018, le CCCA-BTP a rejoint un consortium de 24 organismes partenaires issus de douze pays européens pour participer au projet transnational « Construction Blueprint », financé par le programme Erasmus+ de la Commission européenne, piloté conjointement par la Fundación Laboral de la Construcción (Espagne) et la FIEC (Fédération européene de l’industrie de la construction). Le CCCA-BTP, la FFB (Fédération française du bâtiment) et le Centre IFAPME-Liège (Belgique), pilote la phase 4 du projet. Point d’étape sur ce projet d’alliance sectorielle européenne pour développer l’offre de formation.

Construction Blueprint, qui réunit 24 partenaires, dont le CCCA-BTP et la FFB, de 12 pays différents, a notamment pour objectif de mettre en place une nouvelle stratégie en termes de compétences dans le secteur de la construction en Europe, avec la création d’une démarche d’observation aux dimensions nationales et transnationales, pour mieux identifier les attentes des entreprises du BTP en matière de compétences, par métier et par fonction, et ainsi améliorer le développement des activités de formation correspondantes.

Le projet « construction Blueprint », débuté en janvier 2019, est aujourd’hui dans une phase clé. La phase 4 du projet Construction Blueprint est aujourd’hui engagée. Cette étape essentielle, dont les travaux doivent se terminer en juillet 2021, vise à concevoir un observatoire européen prospectif des besoins en compétences dans le secteur de la construction, plus spécifiquement celle liées à l’efficacité énergétique, l’économie circulaire et au numérique.

État des lieux et entretiens approfondis

En plus de contribuer à toutes les phases du projet, le CCCA-BTP pilote la phase 4 (WP4), conjointement avec la FFB et l’Institut Wallon de Formation en Alternance et des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises situé à Liège (Centre IFAPME-Liège).

« La phase 4 du projet Construction Blueprint est une phase charnière. Au regard de la tâche de travail importante, cette phase a été avancée en décembre 2019 au lieu de juillet 2020. Nous avons commencé par réaliser un état des lieux des observatoires existants, dont sont dotés les pays partenaires, pour analyser leurs méthodologies d’observation et leurs fonctionnements opérationnels. Cette étape permet à la fois de s’inspirer de cet état des lieux pour la création du futur observatoire européen, tout en apportant une valeur ajoutée sur ce qui existe déjà. Des questionnaires préliminaires ont été envoyés à tous les partenaires du projet. Au total 14 questionnaires complétés ont été reçus par le CCCA-BTP, faisant état de 27 observatoires ou outils d’observation du secteur de la construction. À partir de ces résultats, nous avons souhaité mener des entretiens approfondis dans six pays, pour analyser dans le détail le fonctionnement d’observatoires existants, sur la manière dont sont réalisées les études et les observations, avec quel panel, quel financement, quel partenaire, ou encore quelle méthodologie. »

Marion Beauchesne, chargée de projets européens au pôle Internationalisation des compétences du CCCA-BTP

Le CCCA BTP a réalisé ce travail approfondi entre juin et octobre 2020, en analysant spécifiquement certains outils dans quatre pays : en Espace, avec l’Observatoire industriel de la construction de la FLC, en Finlande, avec le Forum national pour l’anticipation des compétences, en Irlande, avec le Groupe d’experts sur les futurs besoins en compétences, et en France, le CCCA-BTP, avec les deux baromètres qu’il réalise (Baromètre vie apprenti et Baromètre vie entreprise), le GIE des CERC (Cellules économiques régionales de la construction), et les outils des Compagnons du Devoir « Devenir du métier » et « Devenir des métiers ».

« Nous sommes très vigilants avec le CCCA BTP pour que cet observatoire ait un impact direct sur le terrain. »

Avec la réalisation de ce travail, le CCCA-BTP et le Centre IFAPME-Liège se sont fixés comme priorité la mise en place du volet quantitatif du futur observatoire prospectif européen. Celui-ci se concrétise par la réalisation d’une enquête quantitative annuelle, en 2021 et 2022, menée auprès des entreprises de la construction dans les pays partenaires du projet, pour identifier leurs besoins en termes de compétences relatives à l’efficacité énergétique, à l’économie circulaire et au numérique.

« Le point de vue de la Belgique sur ces travaux menés conjointement est tout aussi enthousiaste. Nous travaillons actuellement sur l’élaboration de cette enquête, qui sera présentée aux partenaires d’ici janvier 2021. Le questionnaire sera envoyé en mars et l’étape de collecte et de traitement des données quantitatives à chaque niveau national est prévue en avril/mai 2021. Nous espérons atteindre un minimum de 20 000 entreprises, réparties entre les 12 pays partenaires. Cette collaboration avec la FFB et le Centre IFAPME de Liège, est très stimulante. Ce travail collectif nous permet d’avancer de manière fructueuse et concrète, grâce à l’approche « terrain » de la FFB et de l’IFAPME-Liège, mais aussi grâce à l’apport du groupe consultatif national (National Advisory Group : NAG)(1). Tous ces échanges avec les différents acteurs permettent d’assurer à la fois une efficacité des travaux menés dans le cadre de Construction Blueprint et la pérennité des solutions qu’il élaborera. Ils apportent également des réponses et des réflexions à des problématiques purement françaises. »

Marion Beauchesne, chargée de projets européens au pôle Internationalisation des compétences du CCCA-BTP

« Nous sommes ravis de cette collaboration avec le CCCA BTP, avec qui nous menons un important et intense travail pour mettre sur pied cette enquête sur les besoins en compétences des entreprises de la construction. La création de cet observatoire dans le cadre du projet Construction Blueprint sera aussi d’un apport important en Belgique. Nous disposons de peu d’outils d’observation et nous n’avons pas de services d’études qui réalisent ce travail régulier sur les besoins en compétences dans le secteur de la construction. Nous sommes très vigilants avec le CCCA-BTP pour que cet observatoire ait un impact direct sur le terrain, que ce soit pour les entreprises ou les organismes de formation. » Vinciane Laroche, conseillère en formation au Centre IFAPME Liège.

Vinciane Laroche, conseillère en formation au Centre IFAPME Liège.