Search for content, post, videos

ErasmusDays : le CCCA-BTP fête l’Europe et la mobilité européenne

14 octobre 2019 – Dans le cadre de l’édition 2019 des ErasmusDays, le CCCA BTP et les CFA de son réseau de l’apprentissage BTP ont organisé des événements pour promouvoir leurs actions de mobilité européenne. Celui qui se tenait à Paris réunissait les référents mobilité européenne des CFA du BTP mis en place par le CCCA-BTP et l’agence Erasmus+ France. 

 

 

La troisième édition des ErasmusDays, organisée par la Commission européenne en octobre dernier, a célébré pendant trois jours la mobilité des apprentis et des étudiants avec le programme Erasmus+. Ses acteurs ont pu valoriser leurs projets et témoigner de leur expérience internationale. Une véritable fête de la formation professionnelle, de l’éducation et de la citoyenneté européenne. 

« Cette troisième édition est un succès, avec plus de 4 000 événements en Europe et ailleurs dans le monde. On est fiers de cette Europe positive qui émane du terrain. En France, nous finançons plus de 100 000 mobilités. Le CCCA-BTP est un acteur majeur et même pionnier. Il proposait déjà des actions de mobilité au moment du programme Leonardo da Vinci de la Commission européenne. Et nous savons que le CCCA-BTP est déjà prêt pour le prochain programme Erasmus+ 2021-2027, qui va marquer la généralisation de la mobilité des apprentis. »
Sébastien Thierry, directeur adjoint de l’Agence Erasmus+ France.

 

Structurer le réseau avec les référents de mobilité européenne

Le CCCA-BTP, très engagé dans le programme Erasmus+, est le réseau leader de la mobilité européenne pour les apprentis en formation aux niveaux III et IV. Il a saisi l’occasion des ErasmusDays 2019 pour promouvoir les nombreuses initiatives menées chaque année avec les CFA de son réseau de l’apprentissage BTP. À Paris, le CCCA-BTP a organisé une rencontre avec les acteurs référents de la mobilité européenne des CFA du BTP. La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel précise d’ailleurs que les centres de formation doivent développer la mobilité européenne, avec des professionnels dédié : les référents mobilité. 

 

 

Une trentaine de référents mobilité au sein du réseau CCCA-BTP

L’agence Erasmus+ France a souhaité mieux identifier et caractériser la fonction de référent mobilité. Elle a ainsi mis en place un groupe de travail avec les principaux acteurs de la mobilité internationale des apprentis, dont le CCCA-BTP. Résultat : un « Guide des compétences d’un référent mobilité européenne et internationale dans un centre de formation d’apprentis », qui détaille les caractéristiques de cette fonction et liste les activités et les compétences qui y sont associées.

« Ce guide est une première étape. L’objectif ensuite sera de réellement structurer et professionnaliser la fonction de coordination des projets européens dans les CFA.  Si nous souhaitons 1 000 apprentis du BTP par an en mobilité européenne dès 2020, soit 100% de plus qu’aujourd’hui, il est indispensable de sécuriser la fonction de coordination des projets européens dans les associations gestionnaires et dans les CFA du BTP. »
Marek Lawinski, responsable du pôle Internationalisation des compétences du CCCA-BTP. 

Le CCCA-BTP compte aujourd’hui quatre référents de projets européens au niveau régional (Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire, Grand Est et Normandie), et une trentaine dans les CFA du BTP. Mais c’est depuis de nombreuses années déjà que le CCCA-BTP a mis en place des référents mobilité européenne au sein de son réseau de CFA du BTP.

« Je suis référent mobilité européenne au sein de l’association régionale BTP CFA Grand Est depuis une dizaine d’années. Une des tâches essentielles est la gestion administrative et financière, puis la recherche, la mise en place et la gestion des partenariats. Chaque année, environ 150 apprentis de notre région effectuent une mobilité, surtout en Italie, en République tchèque et en Lituanie. Notre ambition d’ici trois ans est de parvenir à ce que l’ensemble des apprentis en brevet professionnel et en bac professionnel soit à composante européenne. »
Djamel Aksas, adjoint de direction à BTP CFA Ardennes (Poix-Terron)

 

Djamel Aksas

 

Crédit photo : CCCA-BTP/V. Bourdon