Search for content, post, videos

Le CCCA-BTP se prépare pour l’AFEST !

14 novembre 2019 – Reconnue par la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’Action de formation en situation de travail (AFEST) doit permettre aux entreprises de former plus facilement leurs salariés. Le CCCA-BTP est à pied d’œuvre pour sensibiliser et accompagner les CFA du BTP dans la mise en œuvre de cette nouvelle modalité pédagogique.

 

 

AFEST… Cet acronyme commence à faire beaucoup parler de lui : Action de formation en situation de travail. La loi du 5 septembre 2018 pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » a profondément modifié le paysage de la formation professionnelle. Elle a ouvert la voie à de nouvelles modalités pédagogiques, pour permettre l’acquisition et le développement des compétences des individus. L’AFEST en fait partie.

Pour la première fois, la loi prévoit que la formation « peut également être réalisée en situation de travail ». L’entreprise peut y voir de nombreux avantages : développer des savoir-faire répondant à ses besoins, faire évoluer plus rapidement ses salariés en compétences et en autonomie… 

« La loi se positionne dans une logique de parcours de formation. L’AFEST apparaît ainsi comme une modalité à même de s’articuler avec d’autres modalités d’apprentissage. En cela, elle participe à la différenciation des parcours de formation et à l’élaboration de situations de travail définies en collaboration entre l’entreprise et le CFA, qui se positionne par là-même dans une posture de formation-conseil. »
Stéphane Belluco, responsable du pôle Conseil formation au CCCA-BTP

L’AFEST n’a pas vocation à remplacer l’offre de formation professionnelle existante. Elle n’est pas une formation en alternance ou un apprentissage sur « le tas ». Elle s’inscrit dans une logique de complémentarité potentiellement plus adaptée à certaines configurations. 

 

 

Une expérimentation au BTP CFA Pyrénées-Orientales

 

 

 

 

Avant cette reconnaissance de l’AFEST par le législateur, un test grandeur nature a été organisé entre 2016 et 2018, à l’initiative de la DGEFP (Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle). Dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, l’objectif était de former trois salariés au nouveau CQP Fabricant installateur d’ouvrages métalliques du bâtiment nouvellement créé. Deux TPE de métallerie ont participé à cette expérimentation, en lien avec BTP CFA Pyrénées-Orientales (Perpignan). Le premier chef d’entreprise souhaitait transmettre son expertise métier à un salarié, pour se consacrer davantage aux relations commerciales ; l’autre entrepreneur souhaitait apporter une spécialisation à deux de ses salariés pour conquérir de nouveaux marchés. 

BTP CFA Pyrénées-Orientales testait à la fois un dispositif de CQP dédié à l’individualisation des parcours, le process de la formation continue réservé à un public d’adultes salariés, mais aussi les formations en situation de travail. 

« Cette expérience a permis de renforcer les liens entre le CFA et les entreprises, notamment sur la pratique du métier en situation réelle… Le formateur devient un conseiller pédagogique. Il aide, entre autres, les apprenants à penser et à questionner le sens de leurs actions et leurs pratiques. »
Christelle Soulard, responsable du pôle Certifications au CCCA-BTP

Avant de se lancer dans un projet d’AFEST, la réalisation d’un diagnostic de faisabilité en entreprise est incontournable. Le formateur externe devra analyser les attentes du chef d’entreprise, positionner le salarié apprenant et définir les objectifs de la formation. « Il veillera également aux conditions de sécurité. Si le candidat doit être formé sur une situation qui présente un risque, l’AFEST peut se réaliser dans un contexte de simulation, même en entreprise », ajoute Christelle Soulard. 

 

 

 

Mobilisation du CCCA-BTP pour former le réseau de l’apprentissage BTP

 

En juin 2019, Constructys, l’opérateur de compétences de la construction, lançait un appel d’offres pour référencer les prestataires de formation sur la mise en œuvre d’une AFEST. Au total, quatorze associations régionales, sur les quinze du réseau à gouvernance paritaire animé par le CCCA-BTP, ont obtenu un agrément. 

« Un travail de sensibilisation a été initié auprès des CFA du BTP. Le CCCA-BTP travaille par ailleurs actuellement à la mise en œuvre d’une boîte à outil en termes d’ingénierie avec des orientations, des démarches, des méthodes, des ressources et des études de cas. La boîte à outil sera prête au début du premier trimestre 2020 et les référents AFEST de 74 CFA du BTP à gouvernance paritaire seront formés début 2020. »
Stéphane Belluco, responsable du pôle Conseil formation au CCCA-BTP

« L’expérimentation au sein de BTP CFA Pyrénées-Orientales nous a montrés qu’un centre de formation pouvait mettre en place une AFEST. Nous sommes pionniers ! »
Christelle Soulard, responsable du pôle Certifications au CCCA-BTP

 

Crédit photo : AdobeStock