Comment la modularisation des formations s’est mise en place dans les régions ? Retours d’expériences.

Comment la modularisation des formations s’est mise en place dans les régions ? Retours d’expériences.

À l’occasion du séminaire national Modularisation, organisé par le CCCA-BTP du 3 au 5 novembre 2020, une table-ronde était dédiée aux retours d’expériences : comment le travail s’est réalisé sur le terrain ? Quels sont les premiers apports ? Gros plan avec les associations régionales Bâtiment CFA Bourgogne-Franche-Comté et BTP CFA Provence – Alpes – Côte d’Azur, fortement impliquées dans la démarche de modularisation des formations.

Retour d’expérience avec l’association régionale Bâtiment CFA Bourgogne-Franche-Comté : « Il était nécessaire de prendre le virage de la modularisation maintenant. »

L’état des lieux 

Les cinq sites de formation de BÂTIMENT CFA Bourgogne-Franche-Comté accueillent en formation plus de 2 000 apprenants par an. En 2018, Le CCCA-BTP lance une expérimentation sur la modularisation et sollicite l’association Bâtiment CFA Bourgogne-France-Comté, pour modulariser la certification BP Électricien, en collaboration avec l’association régionale Bâtiment CFA Normandie. En juillet 2019, Bâtiment CFA Bourgogne-Franche-Comté sollicite le CCCA-BTP sur un projet régional « Numérique et modularisation 2019-2020 ».

Une deuxième phase est enclenchée par le CCCA-BTP, pour une modularisation de 55 nouvelles certifications en septembre 2019. Dans ce cadre, Bâtiment CFA Bourgogne-France-Comté choisit de modulariser six certifications entre novembre 2019 à juin 2020 (BP Menuisier, bac professionnel Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés, CAP Métiers du Plâtre et de l’isolation, CAP Monteur en installations sanitaires, CAP Serrurier-métallier, CAP Constructeur en canalisations des travaux publics). En avril 2020, parallèlement au travail engagé par le CCCA-BTP, Bâtiment CFA Bourgogne-Franche-Comté, dans le cadre de son projet régional, intensifie son travail pour modulariser sept autres certifications. En outre, le choix a été fait d’entreprendre un travail sur la modularisation de contenus de formation de l’enseignement général en brevet professionnel, pour proposer aux apprentis des formations modularisées dans leur intégralité. 

Côté organisation, un groupe de travail a été mis en place avec un formateur pilote pour chaque certification. Un comité de pilotage régional se réunissait une fois par mois, composé des formateurs pilotes, d’un personnel de direction par site de formation et d’un consultant extérieur.

Un premier bilan affiche six certifications modularisées et sept autres qui sont en cours. En septembre 2020, l’association Bâtiment CFA Bourgogne-France-Comté a décidé une mise en pratique grandeur nature en choisissant trois formations modularisées (MC Zinguerie, BP Électricien et CAP Métiers du Plâtre et de l’isolation), pour expérimenter et valider un modèle organisationnel pour, ensuite, le reproduire dans n’importe quel autre CFA du BTP de la région. 

Un premier bilan avec Frédéric Moulène, directeur de Bâtiment CFA Nièvre (Marzy), référent modularisation en région Bourgogne-Franche-Comté

« En 2017, nous avions fait le constat que le public jeune avait beaucoup changé depuis quelques années et qu’il était temps de faire évoluer nos pratiques pédagogiques, notamment en s’orientant vers une démarche multimodale : entre septembre 2017 et juin 2019, Bâtiment CFA Bourgogne-France-Comté s’est engagée dans un vaste chantier de création de 350 capsules numériques (activités de formation d’une quinzaine de minutes). En parallèle, le CCCA-BTP lançait le chantier de la modularisation. Nous avons trouvé que ce travail initié par le CCCA-BTP permettait d’intégrer le travail engagé avec la création des modules numériques. Cet important chantier n’aurait pas pu se faire sans une forte implication des équipes de direction des cinq sites de formation. Puis, nous avons identifié au sein des équipes les ambassadeurs, ceux qui étaient demandeurs et impliqués pour entraîner les autres. La réussite est également liée à un important investissement financier et au facteur temps : il a fallu adapter les organisations pour libérer du temps. C’est sans compter également l’accompagnement du CCCA-BTP, qui a été déterminant, grâce à sa démarche volontariste et son expertise. Parmi les formateurs, certains ont vécu cette période comme une révolution, d’autres étaient prêts et n’avaient plus l’impression de répondre de manière satisfaisante aux attentes des apprenants et des entreprises. Dans tous les cas, il était nécessaire de prendre ce virage maintenant, pour répondre, non seulement aux enjeux de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2018, mais aussi avec l’obligation, au 1er janvier 2022, d’avoir la certification Qualiopi pour les organismes de formation. En décembre 2020, nous ferons un bilan de l’expérimentation engagée et verrons de quelle manière nous pourrions intégrer dans ces cursus des stagiaires de la formation continue. En fonction de ce premier bilan, nous élargirons la mise en œuvre en septembre 2021. »

Frédéric Moulène

Retour d’expérience avec l’Association régionale BTP CFA Provence - Alpes - Côte d’Azur

« Le chantier de la modularisation a permis à l’ensemble des équipes de prendre conscience de ce qu’allait être le CFA de demain. »

L’état des lieux

Les six centres de formation de l’association régionale BTP CFA Provence – Alpes – Côte d’Azur proposent plus de 40 formations aux métiers du BTP. Avec près de 4 000 diplômés par an, ils constituent le premier réseau de formation aux métiers du bâtiment de la région. En mai-juin 2018, onze groupes projets ont été mis en place pour modulariser huit formations, essentiellement des BP et bac professionnels et trois formations dites « périphériques » (formation réglementaire et obligatoire, comme la prévention du risque électrique, projet innovant, compétences de base…).

Cinq formation sont pour l’heure modularisées : BP Monteur en installations de génie climatique et sanitaire, BP Peintre applicateur de revêtements, CAP Menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, BP Maçon, BP Électricien. En plus des onze formations, BTP CFA Provence – Alpes – Côte d’Azur a commencé la modularisation de deux titres professionnels « Électricité bâtiment » et « Technicien d’intervention en froid commercial et climatisation ». 

Un premier bilan avec Laurent Vincent, directeur BTP CFA Aix-Les Milles, référent modularisation en région PACA

« En mai 2018, nous étions en pleine réflexion sur notre projet d’établissement. Il y avait également en ligne de mire la loi sur l’apprentissage du 5 septembre 2018. Nous souhaitions engager d’importants changements dans nos manières d’appréhender l’apprentissage, attirer de nouveaux publics, nous diversifier. Deux priorités se sont dégagées dans notre action : comment individualiser les parcours de formation et comment répondre à l’enjeu de formation continue ? Avant toute chose, il a fallu échanger ensemble et définir la notion de module de formation. Conjointement, plutôt que de partir d’une feuille blanche, nous nous sommes appuyés sur le travail que nous avions fourni précédemment dans le cadre de « La séquence pro interdisciplinaire », qui avait été initiée par le CCCA-BTP, où il s’agissait de mobiliser chaque semaine l’ensemble des formateurs sur un objectif professionnel et valider une feuille de route. Nous avons choisi de modulariser volontairement des formations de niveau 4, BP et bac professionnel, avec ce postulat que les entreprises pouvaient être intéressées par des compétences à haute valeur ajoutée. Le chantier de la modularisation a permis à l’ensemble des équipes de prendre conscience de ce qu’allait être le CFA de demain. Les équipes pédagogiques ont validé la nécessité de répondre aux besoins identifiés de chaque apprenti et stagiaire, c’est-à-dire le basculement vers une logique d’acquisition de compétences. Ce n’est pas évident pour des formateurs exerçant depuis 20 ans, ayant une très forte expérience pédagogique, de changer leurs habitudes, mais la modularisation leur a fait prendre conscience qu’il fallait actualiser les compétences pour être crédible vis à vis de nos publics. Pour y parvenir, il a fallu déployer un accompagnement pédagogique important, en s’appuyant sur des éléments référents et moteurs, entraîner la majorité des équipes, et montrer à tous qu’on y arrive quand on se focalise tous ensemble sur un objectif. »

Laurent Vincent